Rentrée scolaire | L’Education Catholique fait des propositions

Rentrée scolaire | L’Education Catholique fait des propositions

Dans un communiqué, le Service Diocésain de l’Education Catholique (SeDEC) a souhaité aborder la question de la rentrée scolaire en faisant quatre propositions.

Quela reprise des études soit différée jusqu’à ce que le niveau de risque diminue. « Cela peut être vers la mi-juin ou juillet ou à une date déterminée par le gouvernement ». C’est ce qu’estime le SEDEC. Ce parce que le Coronavirus est aujourd’hui encore un risque important pour la société mauricienne et que l’organisme souhaite ne pas « mettre en danger la santé des étudiants, des membres du personnel, ainsi que leur les familles ».

Conscient des conséquences d’une telle décision, le SEDEC préconise également que le calendrier scolaire soit amendé « et que tous les examens internationaux reprogrammés avec un calendrier de six mois ou une année complète ».

L’accès à l’éducation et l’équité sont aussi des éléments sur lesquels le SEDEC s’est penché.  Le communiqué parle d’ailleurs du fait que beaucoup d’élèves n’ont pu profiter pleinement des systèmes d’enseignement à distance.

« Une grande majorité d’élèves du primaire n’ont pas accès aux programmes dédiés (…) Même pour ceux qui le font, on ne peut pas affirmer que la qualité le soutien parental est toujours optimal (…) une grande majorité des élèves des premier et deuxième cycle du secondaire ne disposent pas d’accès Internet et n’ont pas de tablette, d’ordinateur ou même de smartphone à leur disposition – et pour ceux qui peuvent se prévaloir d’un smartphone – l’utiliser comme un outil d’apprentissage pendant des périodes prolongées s’avère particulièrement ardu (…) les éducateurs sont eux-mêmes perdus car ils ne maîtrisent pas toutes les subtilités de cette manière d’enseigner ».

Sur ce même sujet : A lire dans le prochain numéro de LVC en ligne, l’interview de Gilberte Chung, directrice du SEDEC.

Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0