Logement des “San lakaz” | Session de travail au ministère ce matin

Le ministre du logement, Steven Obeegadoo, a tenu une session de travail ce matin avec les pères Gérard Mongelard et Laurent Rivet, Christiane Chowree, travailleuse sociale, Gilles L’Entêté (directeur de la NHDC), les officiers du ministère et de la NHDC ainsi que les représentants des groupes mis sur pied pour l’accompagnement de ces familles. Cette rencontre avait pour but de discuter du soutien à apporter aux personnes dites “squatters” et qui sont dans le besoin.

Ce n’est pas la première rencontre qu’il y a eu depuis que la situation au niveau des “squatters” avait fait polémique vers la fin du confinement, explique le père Mongelard. En effet, ces rencontres ont pour but de trouver des solutions ensemble afin d’agir le plus humainement possible auprès de ces personnes. Bien que pour l’heure, aucune solution concrète ne soit sortie de ces sessions de travail, les réflexions autour du sujet continuent. C’est d’ailleurs pour cela que le même comité se réunira encore une fois ce lundi 15 juin. Optimiste devant l’évolution de la situation, le père Mongelard tire toutefois la sonnette d’alarme. “C’est un état d’urgence. Plus on tarde à trouver une solution et plus la situation se complique. Il y a eu, ces derniers jours, un grand élan de solidarité envers les “san lakaz” mais il nous faut trouver des solutions plus concrètes et dans la durée”.

À titre d’exemple, il soutient que les personnes logées à l’école Henri Souchon à Pointe aux Sables ne pourront pas toujours rester là-bas parce que l’établissement doit être mis à jour pour accueillir les enfants à la rentrée scolaire.

À ce sujet, il explique qu’avec son équipe de volontaires, ils sont venus de l’avant avec quelques propositions. Par exemple, la possibilité de faire construire des maisons low-cost rapidement. Ou encore d’allouer des maisons déjà construites disponibles à ces personnes tout en respectant ceux qui attendent d’avoir une maison depuis longtemps. “Nous pouvons proposer des choses mais il faut en discuter avec les membres du gouvernement afin de voir ce qui pourrait être réalisable. Nous avons fait notre travail d’accompagnateur, à présent, la balle est dans le camp de la NHDC et du ministère”, soutient le curé de la paroisse de Sainte Hélène.

Le père Mongelard rappelle qu’une équipe de volontaires est sur le terrain à Malherbes, Riambel et Pointe aux Sables pour accompagner les familles en difficultés et mener une enquête sociale auprès de celles-ci. Les informations sont compilées et travaillées par Christiane Chowree, travailleuse sociale formée et ancienne membre de Caritas Sainte Hélène, à Curepipe. Les dossiers sont ensuite envoyés au ministère et à la NHDC pour être traité.

AR

Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0