Edito | Se remettre en route

Reprendre la route… Partir… Cela fait partie de notre pèlerinage sur terre. Et aujourd’hui, le Seigneur appelle Mgr Alain Harel à se remettre en route, à reprendre sa crosse de pasteur, avec comme destination, le diocèse de Port Victoria, Seychelles.

Nous doutons fort que le nouvel évêque des Seychelles ait un jour imaginé quitter ce peuple de Rodrigues avec lequel il a conjugué sa destinée pendant quelque trente ans, à la fois comme prêtre et évêque… Mais, sans blasphémer, l’Esprit-Saint, Rome et le pape François réservent toujours des surprises, n’est-ce pas ? N’en avons-nous pas eu la preuve avec Mgr Maurice E. Piat, élevé au cardinalat alors qu’il venait de soumettre sa démission comme évêque et aspirait, peut-être et légitimement, à une vie moins prenante…

Voilà donc Mgr Alain Harel, à l’âge de 60 ans, invité à écrire une autre page dans sa vie de pasteur de l’Église de l’océan Indien et de l’Église romaine.
Nous imaginons sa peine – il est après tout humain – de laisser derrière lui l’enracinement travaillé au quotidien, ces amitiés tissées au fil des rencontres, ces projets mis en chantier… Mais la Mission et le sens du service de l’Église dans son universalité restent souverains. Et c’est riche de tout cela – de relations fraternelles au sein de l’Église, de l’expérience de l’épiscopat, de la gestion pastorale… – que Mgr Alain Harel assume ses nouvelles fonctions.

À la fois l’Église des Seychelles et celle de Rodrigues vont vivre un renouveau ; la première, avec un évêque nommé et en poste en octobre prochain et la dernière, avec un vicaire apostolique dont l’identité sera connue ultérieurement. Et à l’heure où nous écrivons, nous retenons aussi ce partage du conseil d’aîné que lui avait fait le cardinal Margéot à son ordination épiscopale : « Aime ce peuple rodriguais, ce peuple que Dieu te confie » ; conseil qu’il adresse aujourd’hui à son successeur (voir l’interview dans le cahier spécial de cette semaine).
Le tout accompagné d’une invitation aux Rodriguais : « Aimez votre nouvel évêque comme vous m’avez aimé… d’un amour exigeant. »

L’amour, n’est-ce pas là le cœur de vie de chrétien…

Danièle Babooram

Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0