Confinement | Regard sur un pays bousculé

Confinement | Regard sur un pays bousculé

Coronavirus Confinement REDIM

Crédit photo : UCA Newsroom

Loin d’être associé à un temps de vacances ou de repos pour nombre de Mauriciens, ce deuxième confinement est venu avec son lot de stress et d’appréhensions. Hormis le nombre de cas augmentant chaque jour, d’autres questions perdurent : qu’adviendra-t-il de la situation économique du pays ? D’autres emplois sont-ils à risque ? Qu’en est-il du nombre croissant de pauvres ? Le constat…

Bouleversée et fragilisée. Deux adjectifs qui qualifient la vie des Mauriciens lors de ce deuxième confinement lié à la pandémie de la Covid-19. Cela fait un mois que les citoyens sont chez eux et déjà, les conséquences se font sentir. D’abord la situation économique actuelle du pays, qui était déjà difficile au début de l’année, l’est encore plus aujourd’hui. Si certains économistes étaient optimistes quant à la relance de l’économie du pays au début de l’année, aujourd’hui le refrain change. Beaucoup de petits entrepreneurs n’ont pas de ressources financières pour rester en inactivité, ne seraitce que pour une semaine. Il y a des coûts fixes à payer, et si l’on ne génère pas de revenus, la trésorerie se dégradera. Éric Ng Ping Cheun, économiste, explique que l’impact du second confinement n’est pas plus conséquent que celui de l’an dernier, tout simplement parce que le second confinement est moins long que le premier. Il soutient néanmoins que les répercussions sur l’économie sont importantes. « Lors du premier confinement, on sortait d’une année (2019) de croissance positive (3 %), et on pouvait encaisser le coup. En revanche, (…)

Pour lire la suite, merci de vous abonner : https://laviecatholique.org/kiosque/

Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0