Exit le plastique, enter « Totebags by Armelle »

Exit le plastique, enter « Totebags by Armelle »

Le samedi 3 juillet dernier, la Journée mondiale Sans plastique a été célébrée. À cette occasion, direction Midlands, à la rencontre de Lorna Brutus qui confectionne des sacs en toile très tendance.

121739378 181996743548606 2444418695991934273 n

« Mo ti pe bizin enn sak pou al leson. » Voilà, comment les Tote bags by Armelle ont vu le jour. Elle, en tant que jeune, qui depuis son plus jeune âge voulait se démarquer de ses pairs, a ainsi trouvé l’astuce pour se distinguer. À chaque fois que Lorna devait se rendre à ses leçons, elle portait un nouveau sac qu’elle avait elle-même fabriqué. « Ce n’était pas un travail de professionnelle. Me mo ti pe tras-trase. » 

Et même si aujourd’hui, cette étudiante en communication se passionne pour les caméras, les reportages, les documentaires et les micros, elle n’a pas oublié son premier amour  : la couture. Un talent presqu’inné chez Lorna, d’autant plus que sa mère est couturière.

Avec amour

À l’époque du collège, Lorna confection nait des sacs quand elle en avait le temps ou quand elle en avait bien besoin. Mais en 2018, les choses ont pris une tournure plus sérieuse. «  Je venais de commencer l’université et j’avais acheté du tissu. Que faire avec ? J’ai alors cousu trois sacs. » 

Par la suite, le projet sera mis en veille, jusqu’à l’arrivée du coronavirus en 2020. Étant toujours étudiante et ne travaillant pas, Lorna décide de faire des sacs pour les vendre. Ainsi est né Totebags by Armelle. « Mon entourage m’a tout le temps dit que je devais faire cela, créer une page Facebook. Mais j’avais peur, car je risquais d’être submergée de commandes. » 

Mettant ses appréhensions de côté, la page Totebags by Armelle voit le jour en septembre 2020 sur Instagram. Ses inspirations lui viennent de Pinterest. Elle regarde des modèles et essaie de les reproduire. « Sa se enn pli gran satisfaksion kan tonn get enn model, to koud li, e a la fin li vinn kouma to ti anvi. Pena pli gran lazwa e se samem ki donn mwa kouraz pou kontign fer sa. »

Confectionner un sac demande beaucoup de concentration. Ainsi, Lorna jongle alors entre les études, ses responsabilités au niveau de la paroisse et la fabrication de ses sacs. Elle arrive à sortir la tête de l’eau. Pour Lorna, il est important d’apprendre à gérer son temps et surtout, de faire les choses avec amour. «  Pou kapav koud sak, mo bizin zer mo letan. Parski kan mo koumans koud, mo pa pou sorti ladan tan ki mo leker pann kler. Lakoutir permet mwa bliye tou problem ki ena otour mwa. Se enn moyin evazion e mo kontan fer li. Kan to fer seki to kontan, li nepli enn travay me li vinn to pasion. » 

DSC 4537

Être unique

Alors, avec ses doigts de fée, elle confectionne des sacs en jute, en bandoulière, en jean, des combinaisons de jean et de cuir, des pochettes en Bohemian et des sacs personnalisés. L’idée est aussi d’être chic, originale, tout en protégeant l’environnement. « Si une personne me demande de créer un modèle, ce dernier ne sera pas reproduit. Totebags by Armelle ne fait pas les mêmes modèles pour les personnes. Il faut se démarquer et être unique. » 

Selon ses dires, la couture lui a aussi enseigné des leçons de vie. Elle a appris à être plus professionnelle dans ce qu’elle fait, dans ce qu’elle entreprend, et à avoir plus en confiance en elle. Aujourd’hui, Lorna comprend mieux la relation entre elle et son acheteur. Cette jeune femme pétillante caresse le rêve d’avoir un jour son entreprise. Toutefois, ce projet n’est pas pour maintenant car Lorna doit d’abord terminer ses études en communication. Mais le projet est là, et entre-temps, Lorna Brutus continue à confectionner ses sacs selon la demande des clients.

127104666 673483303363907 8390272398687891149 n

134960194 414413556425021 7728068560644353596 n

Pour commander « Totebags by Armelle »

Vous pouvez consulter cette page sur Instagram et passer vos commandes après.

Arline Esther-Gérard
Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0