Les Foyers de Charité : Retraitants, plaisir de se réunir

Les Foyers de Charité : Retraitants, plaisir de se réunir

Les Foyers de Charité, Souillac, dès l’annonce du début de la phase 3 du déconfinement, ont communiqué leurs propositions de retraite. Accueillir les retraitants dans le respect de la loi et des protocoles sanitaires est de mise. Et le plaisir des retrouvailles surpasse les contraintes liées à la pandémie.

C’est en mode « adaptation » que le Foyer de la Charité, Notre-Dame-de-l’Unité, Souillac, se prépare de nouveau à accueillir des personnes pour les retraites. Respect du nombre de 50 personnes par rassemblement, aménagement en fonction de la distanciation sociale, disponibilité de gel désinfectant, etc.

Le Foyer attend joyeusement la reprise des retraites. Les responsables ont profité du confinement pour rendre les lieux plus agréables à la prière et au ressourcement. Ainsi, les retraitants auront, par exemple, le plaisir de découvrir une cour embellie.

Si les Foyers de Charité avait déjà un calendrier de retraites au début de l’année, le confinement est venu bousculer ce plan. D’où le nouveau calendrier.

S’adapter aux contraintes

Comme l’explique le père Henri Arthé, responsable du Foyer  : « Nous continuons notre programme avec quelques adaptations. Nous avons déplacé la retraite pour les seniors, par exemple. Nous proposerons aussi des journées mariales afin de donner la chance à plus de personnes de vivre quelque chose au Foyer. » La semaine, une première retraite sur la « Guérison intérieure » a déjà eu lieu au Foyer.

Comme beaucoup de structures, le Foyer a aussi appris à s’adapter aux contraintes liées à la pandémie et aux confinements. Des formations et des messes en ligne (chaque vendredi à 6h30 sur la page Facebook du Foyer) sont donc désormais proposées. Lesquelles se maintiendront jusqu’à nouvel ordre.

Grande demande

La reprise des activités au Foyer est définitivement une joie, à voir le nombre d’appels que reçoivent les gérants. « Il y a une grande demande pour vivre un moment de prière, de recollection », explique le père Arthé, qui confie par ailleurs que « le nombre de personnes qui demandent à être écoutées a augmenté ». Il estime donc qu’il est important aujourd’hui de préparer plus de laïcs à faire de l’écoute gratuite. Et précise que l’écoute et l’accompagnement spirituel sont différents.

MTL

 

 

Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0