Lois du travail et Covid-19 : Une étude en cours

Lois du travail et Covid-19 : Une étude en cours

Mesurer l’impact des amendements aux lois du travail (Workers Rights Act) et la Covid-19 sur la vie des Mauriciens depuis 2020. Tel est l’objectif de cette recherche menée par le Dr Pratima Sambajee, de l’université de Strathclyde en Écosse. Travail effectué en partenariat avec la Confédération des travailleurs des secteurs publics et privés (CTSP) et l’université de Maurice.

Avec la Covid- 19, la vie des Mauriciens a aussi changé professionnellement. Ainsi, le Dr Pratima Sambajee a initié une étude sur l’impact de la pandémie sur la qualité de vie de Mauriciens et des étrangers à Maurice. « Beaucoup d’employés ont été affectés. De plus, en mai 2020, il y a eu l’entrée en vigueur de la Covid Bill où les lois du travail ont subi plusieurs changements qui ont certainement eu un impact sur la santé et le bien-être des personnes. D’où l’idée de savoir quelles sont les données réelles pour pour agir par la suite », explique Pratima Sambajee.

Partages confidentiels

Financée par le gouvernement britannique à hauteur de £199,000, l’étude est en trois phases. À Maurice elle sera menée par Krishnee Appadoo, de la faculté de droit à l’université de Maurice, 3 Research Assistants et 4 Field Workers, tous de l’UOM.

Cette recherche a également le concours de la CTSP. Ce groupe syndical a la responsabilité de faire le lien auprès des employés et employeurs.

Le projet va s’étaler sur 18 mois (août 2020 à février 2022). La première phase consiste en un sondage fait auprès de 400 employés mauriciens et 400 travailleurs bangladais. À ce jour, l’équipe a pu interviewer 250 Mauriciens et 100 Bangladais grâce à l’aide de la CTSP. À noter aussi que l’accent est mis sur le tourisme et le secteur manufacturier, particulièrement touchés par la crise. «  L’initiative est assez challenging puisque les personnes sont réticentes à répondre, par crainte de devoir dénoncer ou critiquer les employeurs. L’équipe rassure que tous les partages restent confidentiels. Nous avons aussi nos Field Workers qui sont là pour aider à la compréhension du questionnaire, notamment pour la traduction en créole », précise Pratima Sambajee.

Revoir ou amender les lois

Ensuite, la phase 2 touchera les key stakeholders de l’emploi. C’est-à-dire, ceux du ministère de l’Emploi, les professionnels de recrutement, les directeurs de ressources humaines… C’est après les résultats du sondage que la deuxième étape pourra être entamée. Elle sera sous forme d’interview plus large pour récolter des informations qualitatives.

La phase 3 consistera en la compilation des données et les recommandations. « Nous aurons suffisamment de données pour pouvoir influencer le gouvernement et le public quant aux effets de la Covid-19 sur les personnes. Ce sera aussi dans le but d’apporter nos recommandations pour revoir ou amender les lois de mai 2020 et du système de travail aussi », souligne la chercheuse.

Plus d’infos…

Pour avoir plus de renseignements ou participer au sondage, contactez l’équipe sur infosurveymru@gmail.com.

NH
Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0