Une prière pour Kaboul…

Une prière pour Kaboul…

Une prière pour Kaboul. Cette vidéo nous dit tout le désespoir d’un peuple. Des personnes courent à côté d’un avion américain qui décolle d’Afghanistan. Elles tentent de s’y agripper de toutes leurs forces. Certains y arrivent et on verra, quelques minutes plus tard, des corps tomber du ciel, alors que l’avion est en plein vol. Ainsi, on peut regarder la vidéo, s’en émouvoir, puis vaquer à ses occupations. En se disant que tout cela est bien loin de nos préoccupations.

Mais arrêtons-nous un moment. Cette image du départ des Américains démontre bien des choses. Avec le pays sous la tutelle des Talibans, l’exode va ainsi recommencer. Un exode  d’hommes  jeunes, qui viendra s’ajouter aux lots d’exilés de toutes sortes. D’ailleurs, attendons-nous à une pression sur la vague migratoire. Sur la capacité des pays à accueillir ces nouveaux venus et à travailler à une cohabitation paisible.

L’exil, c’est connu, est une affaire d’hommes. Ils vont quitter le pays, laissant donc derrière eux des femmes livrées à un régime qui a démontré son peu de respect pour leurs droits. Quel sera leur sort ?

La marche des Talibans ne s’arrêtera pas aux portes de Kaboul. Leur idéologie, ils feront tout pour l’implanter dans le cœur et la tête des populations à côté, ainsi que dans leur Constitution. Et quand on sait à quel point les pays voisins sont tiraillés, minés de l’intérieur, on peut imaginer la poudrière qui se prépare.

Que faire ici, à des milliers de kilomètres de ce drame humain  ? Prier, comme si l’action était inutile et agir comme si la prière était insuffisante, dirait Sainte Thérèse de Lisieux. Pour le pays et pour le monde. Prier pour la conversion du cœur de l’homme. C’est d’ailleurs à cela que nous invitera le cardinal Piat mercredi prochain, 25 août, en la fête de notre capitale et du patron de notre diocèse. Prier encore et toujours…

Danièle Babooram

Source photo : CNEWS

Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0