Emmeline Potié : « La randonnée est ma thérapie ! »

Emmeline Potié : « La randonnée est ma thérapie ! »

L’expédition Spor Pou Lekor s’est tenu le week-end dernier et a pour but de sensibiliser la population mauricienne aux fléaux sociaux tels que la drogue. Emmeline Potié fait partie du trio de randonneurs. Même si l’expédition a dû être interrompue pour cause de mauvais temps, son objectif reste intacte. Elle souhaite faire prendre conscience aux Mauriciens de l’importance de mener une vie saine. Rencontre avec cette passionnée de randonnée.

« La randonnée est un réel défi pour moi. Je veux prouver que j’ai la force d’atteindre les objectifs que je me fixe. Cela démontre que je peux dépasser mes peurs et mes limites », témoigne Emmeline Potié. Une chose est sûre, cette jeune femme de 26 ans a la randonnée dans la peau. Pour elle, il n’y a rien de plus satisfaisant que d’arriver au sommet d’une montagne et d’admirer la vue imprenable qui s’offre à elle.

Découvrir et s’aventurer

Emmeline a commencé la randonnée en 2017. C’est quelque chose qu’elle avait toujours rêvé de faire, mais elle n’avait personne pour l’accompagner. Elle finit par y aller avec un ami et, de fil en aiguille, rencontre d’autres passionnés. Aujourd’hui, la randonnée fait partie de son quotidien. Elle va à l’aventure pratiquement tous les week-ends. Elle a parcouru toutes les montagnes et les cascades de l’île. Son objectif : découvrir et s’aventurer encore et toujours.

Ses coups de cœur : Piton du Milieu et le Pieter Both. « Tous les endroits que j’ai visités sont beaux, mais le Piton du Milieu est le plus beau site que j’ai vu et Pieter Both reste une icône. Le tracé est dur, mais la vue est magnifique ! »

De la bonne fatigue

La fatigue ne l’arrête pas. « C’est de la bonne fatigue ! », dit-elle. Cette activité l’aide à déstresser et à oublier les soucis du quotidien. « C’est une thérapie pour moi et ça m’aide à rester en forme. » En effet, comme toute activité sportive, la randonnée a son lot de bénéfices.

Outre de découvrir de nouveaux sites et de faire de belles rencontres, la randonnée a permis à Emmeline de développer son endurance, tout en l’encourageant à mener une vie plus saine. « On respire mieux en montagne. Une bouffée d’air frais peut aider à se sentir plus fort mentalement et physiquement », confie-t-elle. Et d’ajouter : « La randonnée a boosté la confiance en moi. J’arrive à mieux gérer les défis de ma vie personnelle et professionnelle. »

Combattre les stéréotypes

Néanmoins, la jeune femme constate que la randonnée reste une activité très masculine. « Quand j’ai commencé, ça m’avait frappé de ne voir que des hommes dans les plans organisés. On dirait que c’est un monde d’hommes. Pourtant, les femmes sont aussi aptes », observe-t-elle. C’est pour cette raison qu’elle a lancé une page Facebook et Instagram en 2020 : Women Who Hike Mauritius.

Le but d’être sur les réseaux sociaux est de donner plus de visibilité aux filles et aux femmes, afin de les encourager à faire de la rando. « Les filles sont stéréotypées comme faibles et délicates. C’est pour cette raison que j’ai demandé aux femmes de partager leur expérience de rando à travers des photos et des textes, afin d’inspirer leurs pairs à s’adonner à cette activité », souligne Emmeline. Cette page Facebook vise également à sensibiliser la population à la protection de l’environnement.

Vivre de nouvelles expériences

La marche à suivre est de pouvoir organiser des randonnées entre filles. Ce, pour qu’elles puissent se connecter entre elles et se soutenir. « Cette page vient montrer que les femmes sont capables de faire la même chose que les hommes et de découvrir et développer leur force pour s’affirmer. Je veux encourager les femmes à ne pas avoir honte ou peur de se lancer. »

Emmeline Potié a eu l’occasion, ce week end, de déployer les forces acquises durant ces quatre dernières années de randonnée. En accompagnant Pascal Laroulette et Jean-Jacques Lafrance dans l’expédition Spor Pou Lekor, ils ont parcouru seulement 19km. Ils ont dû interrompre leur activité pour cause de mauvais temps et reporter les 81 km restants.

Anaïs Rock

Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0