Le SeDEC s’engage dans la recherche

Le SeDEC s’engage dans la recherche

Research in COVID times : Avenues for Catholic Education in Mauritius. Tel est l’intitulé du dernier webinaire organisé par le Service diocésain de l’Éducation catholique (SeDEC) pour ses enseignants. Ce, dans le cadre des rencontres «  Conversation pédagogique  » organisées mensuellement. Lors de la dernière rencontre, l’idée a été lancée d’inviter les enseignants à commencer dans la recherche éducative.

Le SeDEC souhaite inviter le personnel enseignant à faire de la recherche éducative et ainsi développer cette culture au sein du secteur. «  Il faut dire que dans les pays en développement, il n’y a pas vraiment cette culture de l’enseignant-chercheur, alors que dans les pays plus développés, l’enseignant conçoit sa profession comme un métier qui l’amène à faire de la recherche en permanence. Pourquoi ne pas modestement nous rapprocher de cette réalité  ? », s’interroge Pascal Nadal, directeur adjoint et responsable de la formation et de la Pastorale scolaire au SeDEC.

Le but sera ainsi d’encourager davantage les enseignants à initier des projets de recherche. Ceci que ce soit en solo, en tandem ou en groupe. L’intention n’est pas de viser à la notoriété, précise Pascal Nadal, mais de promouvoir l’action research, c’est-à-dire, la recherche appliquée, car celle-ci aiderait le secteur à avancer. Cependant, les enseignants sont encouragés à faire des études ciblées sur l’utilisation de telle ou telle technique, afin d’améliorer la compréhension d’une thématique, explique Pascal Nadal.

Premières bases

« Les solutions aux problèmes, ce sont les enseignants qui les ont. Ils sont les mieux placés. Mais souvent, nous restons toujours dans les spéculations et le brainstorming, sans vraiment entrer en profondeur. Or, en initiant des travaux de recherche, on peut trouver des solutions aux problèmes qui affectent l’enseignement et l’apprentissage. Pas que des ‘problèmes’, mais aussi voir ce qui fonctionne et partager les best practices qui seront appuyées, cette fois, par des données  », souligne-t-il. Ces études pourront aussi venir démontrer et expliquer pourquoi certaines pratiques fonctionnent ou pas.

Le 25 août dernier, c’est lors d’un webinaire animé par Pascal Nadal que les premières bases de cette idée de recherche ont été lancées. Les enseignants qui le désiraient étaient invités à participer à la première session de formation intitulée Research in Covid times : Avenues for Catholic Education in Mauritius. Plus d’une centaine de membres du personnel, de différents établissements catholiques, ont répondu à l’invitation.

Continuer sur la lancée

La première session avait pour but de parler de la recherche éducative de manière générale. Mais aussi de démystifier la recherche et de mettre les personnes en confiance. « Pour beaucoup de personnes, recherche veut dire quelque chose de très scientifique et elles pensent que cela n’est pas à la portée du grand public. La session avait aussi pour but de faire comprendre que la recherche ne doit pas forcément porter sur des thèmes complexes, mais qu’elle peut porter sur des sujets de base. De petits échantillons, de petites études de cas…  Ainsi, les recherches pourront être vastes. Par exemple ; la transition entre le primaire et le secondaire », souligne Pascal Nadal.

Pour continuer sur cette lancée, les webinaires seront organisés mensuellement. Pour le mois de septembre, ce sera sur le thème de la recherche qualitative et en octobre, la recherche quantitative. À partir de novembre, les enseignants pourront commencer à se mettre en réseau, en fonction des thématiques qu’ils veulent aborder. Ils pourront alors commencer leurs travaux.

Nadia Hilaire

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0