Noviciat spiritain : direction Madagascar

Noviciat spiritain : direction Madagascar

Le 18 septembre a marqué la fin d’un chapitre pour le Noviciat spiritain situé à Pont-Praslin. Le père Séraphin Jaomila, maître des novices, s’envolera pour Madagascar où il rejoindra des novices malgaches. C’est désormais dans la Grande île que l’Union des circonscriptions spiritaines de l’océan Indien a choisi d’installer son noviciat.

a pandémie de la Covid-19 rendant le voyage des novices compliqué, le fait de n’avoir actuellement que des novices malgaches, l’absence de novices pendant plusieurs années, tout cela a poussé l’Union des circonscriptions spiritaines de l’océan Indien à décider de relocaliser le Noviciat des Spiritains, de Maurice à Madagascar. C’est ainsi que le père Séraphin Jaomila a mis le cap sur Madagascar où il encadrera cinq jeunes malgaches pour leur première étape de formation.

C’est non sans une certaine peine que le père Séraphin Jaomila clôture cette étape du Noviciat en terre mauricienne. Lui qui a passé sept ans dans la formation de Novices spiritains, dont 5 ans en tant que maître des novices.

Première fois

Mais, poursuit-il, « nous abordons aussi cette étape dans un esprit de continuité et dans la sérénité, en sachant qu’il y a des jeunes qui m’attendent là-bas ». Ce sera d’ailleurs la première fois que le Noviciat s’installe à Madagascar. « Nous serons à Antananarivo. »

Parlant de son séjour à Maurice, le père Séraphin Jaomila, confie qu’il a été interpellé par le fait que la question des vocations n’est abordée que de manière ponctuelle au courant de l’année liturgique.

Se sentir proches

«  J’estime que nous avons manqué des occasions pour interpeller les jeunes. Certes, nous parlons de vocations, mais ce n’est pas suffisant. Il faut que la démarche soit continue. Il faut qu’il y ait cette ambiance visant à interpeller les jeunes. Certes, c’est Dieu qui appelle, mais pour pouvoir y répondre, les jeunes ont besoin d’être aidés, d’être accompagnés. » Le sens de l’accueil des prêtres est aussi important, selon notre interlocuteur, afin que les jeunes se sentent proches d’eux. «  Il y a beaucoup à faire. Il faut faire plus attention à nos jeunes. Et cette responsabilité revient aussi à la communauté paroissiale. Tout le monde doit être impliqué. »

2008 à 2021, c’est le temps qu’a duré l’installation du Noviciat spiritain sur le sol mauricien.

MTL

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0