Dibout Ansam contre l’alcool et la drogue !

Dibout Ansam contre l’alcool et la drogue !

Combattre le fléau de la drogue et de l’alcool dans le Sud, de Bois-Chéri à Baie-du-Cap. Voilà ce qui a réuni plusieurs personnes de cette région après un sondage. Zot inn desid pou dibout ansam. C’est ainsi que Dibout Ansam Co. Ltd a vu le jour le 26 octobre 2018. Eddy Minerve, le président, répond à nos questions.

Pourquoi les habitants ont-ils décidé de « Dibout Ansam » ?

Nous avons entendu le cri du cœur des familles. Elles souffraient énormément et ces fléaux les rongeaient. Je suis toujours allé sur le terrain pour accompagner les jeunes dans la prévention. Après que Sœur Georgette Cheung a parlé de ce projet avec moi, nous avons décidé d’écouter les familles. C’est là qu’un sondage a été fait. Après cela, nous avons décidé de nous réunir, de mettre à contribution nos connaissances pour combattre la drogue et l’alcool.

Vous êtes une trentaine de membres dans cette compagnie ?
Qu’est-ce qui vous rassemble ?

Ce qui nous amène à nous réunir et à travailler ensemble, c’est que nous avons, chacun de nous, souffert à cause de l’impact de la drogue et de l’alcool dans nos familles respectives. D’autres ont toujours côtoyé des personnes victimes de ces addictions et aident à la prévention. Alors, nous mettons notre connaissance et notre expérience en commun pour mener la mission qui nous a été confiée.

Qui seront les bénéficiaires dans « Dibout Ansam Co. Ltd » ?

Nous accompagnons à peu près 50 personnes en ce moment. Mais comme nous n’avons pas encore de Centre, nous canalisons les personnes qui ont besoin de soins vers d’autres instances. Les principaux bénéficiaires sont ceux qui souffrent d’alcoolisme et de toxicomanie et nous accompagnons aussi les membres de leurs familles.

Quelles sont les régions concernées par cette démarche ?

Pour l’instant, notre démarche concerne les habitants du Sud, car nous avons constaté que dans cette région, il n’y avait pas de Centre, pas de service d’écoute pour ceux qui sont touchés par ces fléaux. Les villages concernés sont Bois-Chéri, Rivière des-Anguilles, Souillac, Riambel, Chemin-Grenier, Rivière-des-Galets, Chamouny, Bel-Ombre, Baie-du-Cap et Choisy.

Quels seront alors vos objectifs ?

Il s’agira d’aider la personne à se remettre de bout, de lui permettre de se faire une place dans la société et retrouver pleinement sa dignité humaine. Ces objectifs aideront aussi à la prévention auprès d’autres personnes de la région, afin de leur faire prendre conscience de ce mal qui ronge notre société.

Est-ce que des activités sont aussi au programme ?

Nous avons débuté avec un temps d’écoute pour toutes les personnes concernées, peu importe leur culture ou religion. Nous accompagnons ceux qui souffrent de ce fléau dans des Centres résidentiels pour la réhabilitation. Nous proposons aussi des formations continues aux membres et aux personnes qui aident dans cette cause.

Arline Esther-Gérard

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0