Faire route, entrer en dialogue

Faire route, entrer en dialogue

L’actualité de l’Église se joue ces jours-ci sur deux fronts. Il y a du moins réjouissant, avec le rapport de la Commission d’enquête présidée par Jean-Marie Sauvé sur les abus sexuels dans l’Église de France, désormais entre les mains de la Conférence épiscopale et celle des religieux et religieuses de France.

L’Église de France en particulier – et l’Église universelle dans tous ses membres – va vivre des moments difficiles avec ce grand déballage bien nécessaire. L’Église se doit de regarder la vérité en face, et non de l’occulter, pour pouvoir avancer. C’est là un signe d’espérance auquel s’ajoute un autre…

En effet, ce week-end à Rome, le pape François ouvre un Synode sur la synodalité. Ensuite, les diocèses aux quatre coins du monde lanceront le synode 17 octobre.

Voilà de bien grands mots  : Synode… synodalité. Et pourtant, serions-nous tentés de dire que la démarche est « simple ». Car il s’agit essentiellement de faire un bout de chemin ensemble – qui que nous soyons et là où nous sommes : des réguliers au sein de la communauté, des chrétiens des «  quatre saisons », des baptisés qui regardent l’institution de loin, des autrement chrétiens et autrement croyants…

Faire route pour entrer en dialogue autour de notre expérience d’Église, de notre manière de faire Église. Certes, cette écoute mutuelle fera monter de belles expériences de vivre-ensemble, de communion, de participation. Mais aussi des griefs, des déceptions. Mais il s’agit de ne pas en rester là et d’écouter aussi l’Esprit Saint : à quoi nous invite-il au cœur de ces difficultés ? Comment avancer, faire davantage Église ? Et comment promouvoir la communion, la participation, la mission ?

Arnaud Join-Lambert, théologien et membre de la Commission pour la méthodologie du Synode, résume cette démarche merveilleusement  : « Il s’agit de s’écouter et de dialoguer, en espérant que cette expérience-même suscite un changement de comportement qui donne lieu à un changement de structure. »

L’invitation est claire : viens, prends la parole, écoute avec tes oreilles et ton cœur, et laisse-toi convertir. Faire route pour que l’église grandisse davantage en humanité.

Danièle Babooram

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0