Cancer du sein : Mobiliser pour sensibiliser

Cancer du sein : Mobiliser pour sensibiliser

Octobre rose est là, et qui dit octobre rose, dit sensibilisation pour le cancer du sein. Même si les femmes sont les plus vulnérables, les hommes ne sont pas forcément épargnés. Dans le monde et à Maurice, plusieurs organisations mettent la main à la pâte afin de toucher la population, et diminuer les dégâts de ce fléau.

Ce mois d’octobre est dédié à une campagne internationale d’information et de sensibilisation au cancer du sein. Mais aussi à des récoltes de fonds pour la recherche. Son symbole, le ruban rose, est porté par ceux qui sont impliqués dans la sensibilisation de la maladie. Le cancer du sein touche majoritairement la femme. Il est rare chez les plus jeunes et touche surtout celles de plus de 50 ans. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, les hommes sont aussi capables de développer un cancer du sein. Même si chez l’homme il est très rare, mieux vaut toutefois se faire examiner.

Quelques facteurs à risque, parmi tant d’autres, sont le tabagisme et la consommation d’alcool, un manque d’activités physiques ou encore des prédispositions génétiques. Les symptômes sont multiples. Il peut, par exemple, y avoir une masse indolore ou encore des changements dans le sein. Si le cancer est découvert à un stage précoce, les chances de survie sont plus probables. C’est pourquoi il est recommandé de se faire examiner régulièrement.

La situation mondiale et mauricienne…

D’après le Global Cancer Observatory (GCO), en 2020 seulement, plus de 2,3 millions de femmes ayant un cancer du sein ont été recensées dans le monde, et 685 000 en sont  mortes. Une étude du Journal of the American Medical Association (JAMA), entre ceux diagnostiqués avec un cancer du sein entre 2004 et 2014, montre que le taux de mortalité est plus fort chez les hommes que chez les femmes. Cela est attribué à un diagnostic tardif du côté des hommes, sans oublier qu’ils ne se voient pas se proposer les mêmes traitements.

À Maurice, le cancer du sein touche de plus en plus de femmes. Un rapport sorti en mai 2018 du Mauritius National Cancer Registry (MNCR) et du ministère de la Santé et de la Qualité de la vie, montre qu’en 2016, 561 femmes étaient atteintes, contre seulement 19 hommes. Le rapport montre également que pendant cette même année, 186 femmes en sont mortes, alors qu’aucun homme n’est décédé.

Cependant, au fil des décennies, les efforts ont été faits en amont afin de sensibiliser la population au cancer du sein.

ONG en action…

«  Ce mois-ci, on a pas mal de campagnes de sensibilisation à Maurice, que ce soit dans des régions vulnérables ou des entreprises », explique Selvina Moonesawmy, coordinatrice à Link to Life. Cet organisme est une ONG créée en 2002 par des bénévoles qui ont, pour la plupart, fait l’expérience du cancer.

Située à Vacoas et Pamplemousses, Link to Life a pour but d’apporter du soutien à ceux atteints du cancer. Elle met donc à disposition plusieurs services tels que le dépistage, la location de perruques et les suivis psychologiques.

Pour ce mois d’octobre, il y aura des causeries et dépistages organisés et accessibles à tous. «  Dans nos présentations, on explique aussi qu’il y a un pourcentage de la population masculine qui peut avoir le cancer du sein. Beaucoup d’hommes pensent malheureusement que le cancer du sein touche uniquement les femmes », poursuit Selvina Moonesawmy.

Une campagne nommée Donate a NEW bra Campaign, a aussi été organisée. Le but, récolter plus de 300 nouveaux soutiens gorges en coton, avec des caractéristiques spécifiques. Par la suite, ces soutiens gorges seront adaptés pour celles ayant subi une mastectomie (ablation du sein ndlr). Il est aussi possible de donner Rs 150 à la place d’un soutien-gorge.

Avec ce mois d’octobre chargé, espérons que la sensibilisation atteindra le plus de personnes possible.

Rohan Thevenet

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0