Sacrements : avancer, malgré les incohérences

Sacrements : avancer, malgré les incohérences

En annonçant, le jeudi 11 novembre dernier, de nouvelles mesures pour se protéger de la Covid-19, le gouvernement a stipulé que les lieux de culte ne pourront accepter que 10 personnes à la fois, sauf pour les mariages et enterrements, où un maximum de 50 personnes pourra être accueilli. Qu’en est-il des autres sacrements tels que la confirmation et le baptême? Et quid des séances de catéchèse ? Plus de détails avec le Service diocésain de la catéchèse et du catéchuménat (SDCC).

Qui dit nouvelles restrictions sanitaires, dit nouvelles dispositions. « Il y a une incohérence par rapport aux autres sacrements. Nous pouvons avoir 50 personnes aux mariages et enterrements dans les lieux de culte, mais nous ne pouvons pas célébrer les confirmations dans ces mêmes lieux », déplore le père Jean-Michaël Durhône, délégué épiscopal du SDCC. Dans certaines paroisses, les enfants attendent encore de faire leur confirmation. Situation assez délicate, selon notre interlocuteur.

En effet, avec le confinement de cette année, les confirmations ont dû être repoussées à plus tard. Le SDCC avait prévu que toutes les paroisses auraient fini avant l’Avent. La majorité des enfants a pu faire sa confirmation. Toutefois, tel n’est pas le cas dans toutes les paroisses. Certaines prévoient même des confirmations en semaine.

Besoin de s’organiser

Qu’adviendra-t-il de ces enfants ? Feront-ils un jour leur confirmation ? À cette question, le père Durhône répond que si le gouvernement maintient 10 personnes dans les lieux de culte, rien n’empêche la paroisse de célébrer les confirmations dans les salles paroissiales ou dans la cour de la cure ou de l’église, aussi longtemps que la limite des 50 personnes est respectée, ainsi que les gestes barrières. Pour cela, les confirmations devront se faire par groupes de 15 enfants qui seront accompagnés de la maman et du papa seulement.

Un communiqué du diocèse de Port-Louis publié le 15 novembre dernier, stipule que : « En conformité avec le Consolidated COVID-19 (Amendment No. 3) Regulations 2021 (« religious event and ceremony can be carried out provided that not more than 50 persons are in attendance at a time »), les prêtres pourront célébrer les messes et autres sacrements en dehors des églises, avec un maximum de 50 personnes. Chaque paroisse a la responsabilité des enfants et peut s’organiser en fonction de sa réalité », soutient le père Durhône.

Demandes et besoins

Idem pour les baptêmes. Le délégué épiscopal explique qu’à ce stade, que ce soit le SDCC ou encore les paroisses, une réflexion est portée sur une nouvelle formule à proposer pour les baptêmes. En attendant, il soutient que chaque paroisse s’organisera en fonction des demandes et des besoins.

Quant à la catéchèse, les paroisses fonctionnent au rythme des écoles. Tant que celles-ci seront fermées, elle ne pourra avoir lieu en présentiel. Toutefois, le père Durhône explique que certaines paroisses proposent la catéchèse en ligne. Il encourage fortement ceux qui peuvent continuer la catéchèse en ligne à le faire.

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0