Neuvaine en l’honneur de  Notre-Dame de Banneaux

Neuvaine en l’honneur de Notre-Dame de Banneaux

Des paroissiens du Sud ont (re)découvert la dévotion à la Vierge des Pauvres à travers une neuvaine. Ceci suite à la bénédiction de la grotte dédiée à Notre-Dame de Banneaux à Baie-du-Cap, par le père Alexis Wiehe. C’était en octobre dernier.

La grotte restaurée répondant définitivement mieux à la communauté placée sous le vocable de saint François d’Assise. Ce dernier est ainsi connu pour son amour pour la nature et l’écologie.

Certains laïcs, artisans et ouvriers qualifiés, ont ainsi mis la main à la pâte. Ils étaient aidés des autorités locales. Leur but : donner à la paroisse ce bijou, qui s’harmonise à la beauté naturelle de Baie-du-Cap

Ainsi, en janvier, le couple Ramalingum, Rosie et Silvio, l’équipe d’animation liturgique et celle du Rosaire ont pris l’initiative d’une neuvaine. Ceci pour marquer la fête de Notre-Dame de Banneaux, la Vierge des Pauvres. La fin de la neuvaine a coïncidé avec l’Évangile des noces de Cana, où la Vierge demanda de faire tout ce que Jésus demanderait.

C’était aussi l’occasion pour le père Étienne de célébrer la messe pour première fois dans cette grotte en plein air. La célébration s’est déroulée dans le respect des consignes sanitaires. Il avait donné son accord et soutien total à l’organisation de cette neuvaine.

La suite sera une présence plus soutenue de Fiat là-bas, pour des missions d’accompagnement et de formation, de promotion de ce beau lieu écologique en un lieu de pèlerinage familial, où on pourra venir prier, se ressourcer, mais aussi profiter de la nature.

Et ce, avec pour priorité l’ouverture aux autres religions, puis le rapprochement avec la communauté autour de la chapelle de Notre-Dame-de-Banneaux et celle de Deux-Frères et Quatre-Sœurs,  rejoignant l’injonction du pape François pour que l’Église se déplace vers les périphéries de chaque diocèse.

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0