Notre-Dame-de-la-Salette : Vers la création d’une micro forêt

Notre-Dame-de-la-Salette : Vers la création d’une micro forêt

La paroisse Notre-Dame-de-la-Salette, à Grand-Baie, se lance dans un projet-pilote de micro forêt où plus de 600 plantes endémiques seront mises en terre sur une parcelle de terrain située à l’arrière de  l’église. Une initiative qui se veut être écologique, éducative et participative.

Vous voulez participer cette année à une action écologique et laisser votre empreinte verte ? Ça tombe à pic ! La paroisse Notre-Dame-de-la-Salette, de concert avec Tiny Forest of Mauritius, se lance dans un projet-pilote de créer une micro forêt endémique dans la région. Une parcelle de terre à l’arrière de l’église a été nettoyée et préparée pour recevoir une grande diversité de plantes  endémiques. Ceci depuis les couvre sol jusqu’aux grands arbres ou palmiers, en passant par les buissons. L’heure est donc à la mise en terre et l’appel est donc lancé à ceux qui veulent participer à cette initiative écologique afin qu’ils parrainent une plante.

Ce projet a d’abord une visée écologique, explique Jean-Pierre Carosin, le responsable. La création d’une micro forêt est un outil efficace contre le réchauffement climatique. Celle-ci provoque des catastrophes naturelles telles que les inondations, les sècheresses, la désertification et la disparition d’espèces végétales et animales. Elles captent de grandes quantités de gaz carbonique et diminuent les risques d’inondation, de glissement de terrain, etc.

Ainsi, cette mini-forêt permettra de lutter contre la déforestation et l’extinction de la faune et de la flore locale. Les micro forêts sont aussi une solution à l’expansion des constructions en béton et au bitume qui grignotent tous les jours le paysage. Sa méthodologie consiste en un regroupement relativement dense, soit 3 plantes endémiques par mètre carré, dans un sol préalablement enrichi grâce à du compost.

Portée éducative

Pour celle-ci, ce seront des plantes endémiques comme le vétiver, mazambron ou reine de bois qui seront utilisées comme couvre-sol et d’autres plantes comme le bois clou, bois chandelle, bois de rat et des arbres : bois d’olive, Mozambique, makak, ou palmiste bouteille.

Ainsi, le projet nécessite la collaboration de plusieurs partenaires, entre autres les paroissiens, les membres de la Communauté du Chemin Neuf et l’organisme Action pour la protection de l’environnement (AEP)  ; le secteur privé présent dans le Nord tels que les pépiniéristes, les entreprises de collecte de déchets verts (Green Ltd.) et certains commerçants en jardinerie de la région Nord ; d’autres ONG dans le domaine comme la Mauritius Wildlife Foundation, le département des Bois et Forêts du ministère de l’Agriculture.

Participation de tous

Outre l’écologie, ce projet a aussi une portée éducative. Déjà, les institutions scolaires du Nord ont signifié leur intérêt pour cette initiative qui pourrait apporter une réflexion écologique et une participation concrète des élèves à cette entreprise. Des groupes de jeunes, de collégiens et des volontaires sont invités à mettre la main à la… terre. Ceux qui le désirent, petits et grands, pourront venir eux-mêmes aider à planter.

Ce qui invite donc au troisième pôle de cette initiative qui a une visée participative. Tous, petits et grands, de tous bords et horizons peuvent participer au projet, soit à travers le parrainage en donnant de son temps pour planter et entretenir les lieux. Les personnes sont donc invitées à parrainer une ou plusieurs plantes endémiques qui seront mises en terre dans cet espace. Ce parrainage comprendra diverses facettes, dont le prix d’achat de la plante, le transport, la préparation du terrain, l’entretien et l’irrigation qui suivra.

Si vous habitez trop loin, si vous êtes trop occupé(e)s, mais que vous vous sentez concerné(e)s par les questions écologiques, environnementales et climatiques, vous pouvez aussi sponsoriser le nombre de plantes que vous souhaitez et l’équipe de volontaires sur place se chargera de vous les mettre en terre et d’en prendre soin.

Si votre entreprise a fait son bilan carbone et souhaite apporter sa contribution via une Tiny Forest, cela est aussi possible (via CSR, etc.) Il ne vous reste plus qu’à remplir le formulaire de parrainage en ligne ou en déposant ou postant votre formulaire accompagné de votre parrainage (chèque à l’ordre : de Fabrique N.D.-de-la-Salette) dans une enveloppe scellée à l’adresse suivante  : Tiny Forest – Cure de St Anges – Coastal Rd. – Grand-Baie. Vous pouvez aussi envoyer un mail à : [email protected]

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0