Faisons Carême autrement

Faisons Carême autrement

Certains avaient gardé l’espoir d’une révision des règlements régissant la pratique religieuse, alors que les lois tombaient les unes après les autres. La dernière étant la non-isolation de personnes-contact… Hélas, après le Carême en confinement de 2019 et 2022, il faut se résoudre aujourd’hui à vivre autrement celui de 2022.

Ainsi, avec la jauge de 50, impossible de tenir de la même manière ces grands rassemblements traditionnels du Mercredi des Cendres, les expositions du Saint-Sacrement, les Chemins de croix… Pas question non plus de les rayer du calendrier diocésain, le temps d’une amélioration de la situation sanitaire et d’un retour à la normale.

Dans l’entretien accordé à Martine Théodore Lajoie (voir en pages 14-15), notre évêque nous invite à « rester ouvert à l’Esprit qui guide l’Église ». Les temps sont certes difficiles, durs, sources d’incompréhension et de frustration. Nous sommes, depuis trois ans, bousculés dans notre pratique de la foi. Et notre Carême se profile différent de ce à quoi nous étions jusqu’ici habitués…

Aussi, notre évêque nous encourage à vivre le Carême 2022 et ses temps forts en nous retrouvant en petits groupes. Au sein de nos lieux de culte, mais surtout ailleurs, là où  s’écoule notre vie… Dans notre famille, nos quartiers…

Une invitation à faire Église et à vivre l’Église sur une plus petite échelle. Elle est d’ailleurs loin d’être un « pis-aller ». Car permettant de vivre concrètement l’essence même de notre vie de chrétien et le Carême que le Christ aime : proximité, fraternité, écoute, partage, solidarité… De nous mettre les uns au service des autres au lieu d’être des consommateurs de célébrations…

Ce Christ qui marche inlassablement à nos côtés, même quand le doute nous tenaille. Lui, qui incite chacun de nous à se mettre à l’écoute de l’Esprit-Saint. L’Esprit qui nous « invite à découvrir autre chose. Des choses qui peuvent être encore plus belles ».

Rendons-nous malléables à l’Esprit. Laissons-nous pétrir par son souffle. Prenons le risque de délaisser nos zones de confort. Osons le risque de la nouveauté, de la fidélité créatrice. Faisons donc Carême autrement…

Danièle Babooram

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0