Un documentaire, un message :  « Kifer bizin divize ? »

Un documentaire, un message : « Kifer bizin divize ? »

« Living Together in Mauritius » est le nouveau documentaire présenté par le Conseil des Religions, en collaboration avec la Mauritius Film Development Corporation. La projection s’est faite le mercredi 23 février dernier au MCiné de Trianon. Ce documentaire porte un message précis  : faire de Maurice un exemple d’unité.

L’unité interreligieuse est une des missions prioritaires du Conseil des Religions. C’est dans cette optique que Bashir Nuckchady, secrétaire du Conseil, a choisi de réaliser son troisième documentaire sur le thème du vivre-ensemble.

C’est d’ailleurs par le symbolisme d’une prière sur l’unité lue par différents responsables religieux qu’a été lancé le nouveau documentaire du Conseil des Religions. Tous avaient un message  : «  Que le vivre-ensemble est possible et que c’est plus qu’un choix. Le vivre-ensemble, c’est agir et faire la volonté de Dieu. »

Après plusieurs discours sur l’importance de l’unité par les prestataires présents, dont le ministre des Arts et de la Culture, le président de la République et d’autres personnalités, le Conseil a présenté la bande-annonce du filmet ensuite, le documentaire lui-même.

Faire prospérer l’harmonie

Ce dernier commence par l’histoire tragique d’un homme qui tente de se suicider. Ceci parce qu’il n’arrive pas à trouver sa place dans la société. Il s’est laissé aussi laisser séduire par le besoin de s’enrichir. Un autre homme tente de l’aider en lui faisant comprendre que ce n’est qu’en travaillant ensemble qu’il pourra se relever. Il ajoute également que s’il mettait ce geste en pratique dans sa vie de tous les jours, « pou kapav ena lape dirab dan pei, kot bann relizion marye pike, enn sel lepep, enn sel nasion ».

La richesse de ce documentaire est constituée des différentes interventions et témoignages. Ils mettent en avant comment faire prospérer l’harmonie dans le pays et ce que le vivre-ensemble implique. Le père Philippe Goupille, président du Conseil des Religions, a fait une relecture des origines du Conseil. Tout en affirmant que l’harmonie sociale n’est pas encore acquise et qu’il y a du travail à faire en ce sens. Ce travail, explique-t-il, se fait à travers les différentes formations qu’offre le Conseil des Religions.

Compréhension et empathie

Plusieurs intervenants ont eu droit à la parole dans ce documentaire. On y retrouve notamment Kamal Dabee (Lecturer), Wendy Rose-Gujadhur, de l’Institut Cardinal Jean-Margéot et Khalil Elahee, entre autres. Les thèmes qui y sont abordés sont  : le respect de l’autre, l’éducation interreligieuse, l’éthique de comportement ainsi que l’importance et la manière de communiquer.

Bashir Nuckchady explique d’ailleurs que ce documentaire est né d’un besoin de sensibiliser au fait que le pays est fragile. « Maurice est souvent qualifié de pays arc-en-ciel. Mais on ne se rend pas compte à quel point nous sommes aussi fragiles », confie-t-il. Il ajoute d’ailleurs qu’« on parle toujours de la beauté du vivre-ensemble, mais il faut savoir maintenir ce vivre-ensemble ». Pour maintenir cela, Bashir Nuckchady soutient que chaque Mauricien doit pouvoir faire preuve de compréhension, d’empathie et accepter les différences des autres. « Il y a une quinzaine de religions à Maurice, personne n’est supérieur aux autres. Il est de notre devoir de semer la paix, là où nous le pouvons. »

Quant au projet de documentaire, il a débuté en octobre 2021 et la Mauritius Film Development Corporation s’est bénévolement associée au projet parce que, selon Sachin Jootun (directeur de la MFDC), « c’est un outil pour éduquer les générations futures afin qu’elles ne commettent pas les mêmes erreurs que leurs aînées et qu’elles puissent propager l’amour et la paix plutôt que de perpétuer des messages de haine ».

Le documentaire de 38 minutes est disponible sur la chaîne YouTube et la page Facebook du Conseil des Religions.

AR

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0