Karl Offmann, « serviteur de son Seigneur en étant serviteur du peuple »

Karl Offmann, « serviteur de son Seigneur en étant serviteur du peuple »

Karl Offmann est décédé samedi dernier, 12 mars, à l’âge de 81 ans, des suites d’une maladie. Il est tombé dans la marmite de la politique active en 1976 et a assumé divers portefeuilles ministériels. Le 25 février 2002, il succède à Cassam Uteem comme président de la République. Il devient ainsi le 3e chef de l’État mauricien, poste qu’il assumera jusqu’au 1er octobre 2003.

Enfant de Cassis, employé du Mauritius Railways Department , Karl Offmann fera aussi ses armes dans l’imprimerie. Ses compétences l’amèneront à prendre la direction de feu l’Imprimerie Père Laval, alors imprimeur de La Vie Catholique. C’était entre de 1979 à 1983.

Les funérailles de ce pilier de l’Action catholique, en l’église du Sacré-Cœur, ont été présidées par le curé, le père Jean-Claude Véder. Le Cardinal Maurice E. Piat était également présent.

L’évêque s’est ainsi appesanti sur trois aspects de la vie du défunt  : son sens patriotique, sa vie de foi et sa fidélité. Pour lui, la date à laquelle, l’ancien président a tiré sa révérence, le 12 mars, a valeur de symbole. « Lui, l’enfant de Cassis, a eu conscience de son appartenance à ce pays qu’il a aimé et servi (…) Enraciné dans sa terre, dans sa culture, en se mettant au service de la nation. »

Sa foi était le moteur de sa vie. « En s’engageant dans la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC), il a transcrit dans sa vie la spiritualité de l’Action catholique qui est de vivre sa foi dans le monde. C’est ainsi que son engagement politique est noble parce que le laïc chrétien doit s’engager au service du Royaume, en vivant sa foi au cœur de la cité. » Karl Offmann, dira l’évêque, a compris le sens de l’expression « ministre », qui dans le langage chrétiensignifie «  serviteur  ». «  Il a été serviteur de son Seigneur en étant serviteur du peuple. »

La fidélité à son couple et à la famille a été mis en avant par l’évêque. Karl Offmann a donné pleinement chair à son « Oui » pour vie, dans les bons comme dans les durs moments, en étant un soutien indéfectible à Danielle son épouse, éprouvée pendant longtemps par la maladie. Et en faisant preuve d’une fidélité aussi envers sa famille, ses enfants et ses petits-enfants.

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0