Mirella Govinden : « Le contenu du journal s’est amélioré avec le temps »

Mirella Govinden : « Le contenu du journal s’est amélioré avec le temps »

Nom : Mirella Govinden

Lieu de vente : Saint-Esprit, Bel-Air

La Vie Catholique et Mirella Govinden

Je suis lectrice de La Vie Catholique depuis que je me suis mariée. C’est quand je suis devenue sacristine que le prêtre, c’était le père André Sunassee, m’a dit que vendre le magazine allait faire partie de mes responsabilités. Du coup, je vends aussi le journal dans les six autres lieux de culte de la paroisse. Pli mo lir zournal-la, pli mo trouve ki so konteni finn ameliore avek letan e se enn plezir lir zournal-la tou le semenn.

Mes engagements…

Je suis sacristine depuis plusieurs années et je m’occupe des lieux de culte. Je n’ai pas d’autres engagements parce que dans montravail, j’ai déjà beaucoup de responsabilités. Tous les matins, je suis la première à être à l’église parce que je dois préparer le lieu pour la première messe de la journée. Je donne aussi un coup de main aux prêtres kan zot bizin mwa et je vends LVC.

Mon opinion sur La Vie Catholique

Depuis la pandémie, les gens achètent de moins en moins le journal. J’aime beaucoup vendre La Vie Catholique, mais le prix du journal a découragé certains à l’acheter. Mais avec les 40 Heures, j’ai demandé plus de journaux, j’espère que ça va aider. Me seki abitie aste zournal-la, zot kontinie. Me sinon, mo kontan lir La Vie Catholique tou le semenn. Mo bien kontan Tranche de Vie ou kan bann pret vinn explik bann zafer konsernan Lekaristi. Seki fer mwa plezir osi, se lir bann lartik lor bann antreprener ki montre kouma zot inn komans tipti e kouma zot finn resi devlope zordi. Se enn fierte.

Comme Mirella Govinden, aidez-nous ! Devenez missionnaire ! Il vous suffit de vendre quelques numéros de LVC dans votre entourage. Pour plus de détails : 242.09.75.

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0