Quand les jeunes se décident…

Quand les jeunes se décident…

Après plus de deux ans sans activités, les jeunes de la paroisse Notre-Dame-de-la-Visitation se sont rassemblés pour un temps de louange et de prière. Lors de la messe, les jeunes ont aussi prié pour la paix entre la Russie et l’Ukraine. Un temps fort, convivial, comme en témoignent quelques participants.

Au début du Carême, notre curé me dit  : « Des jeunes veulent avoir une messe car depuis la pandémie, ils se font rares et nous n’avions plus de messe animée par les jeunes. » Alors, il a répondu à leur appel. Il leur a alors dit de contacter leurs amis et de préparer un programme de chant, les prières, etc. J’ai ainsi participé à cette messe et il y avait 47 jeunes.

Cela fait quelques années qu’on ne voit pas des groupes de jeunes sur notre paroisse. Et le fameux CPJ, Conseil pastoral des jeunes, n’existe plus depuis 3 ou 4 ans.

Un temps propice

Le père Piat était heureux de les voir. Il leur a demandé de se réunir le plus souvent possible pour des réflexions sur des thèmes précis, des temps de louange ou simplement pour se retrouver et faire des activités ensemble. Le Carême étant un temps propice pour le rassemblement, donc une deuxième rencontre était fixée. Et cela tombait bien. C’était le 25 mars, jour de la consécration et l’Ukraine et de la Russie au cœur immaculé de Marie.

Les jeunes ont eu l’occasion d’animer cette messe. Au cours de la célébration, le prêtre a donné toute une explication sur la consécration. Il a parlé de la consécration du baptême où nous devenons prêtre, prophète et roi.

Ambiance de prière

Le père Piat a aussi parlé de la consécration du pain et du vin pendant la messe et de celle du prêtre ordonné, marqué par le saint chrême, pour terminer avec la consécration de l’Ukraine et de la Russie à la demande du pape François.

Après la messe, nous nous sommes retrouvés à la salle paroissiale pour une collation et un temps de louanges et pour prier pour l’Ukraine et la Russie.

Les jeunes étaient assis par terre et c’était si beau de les voir prier en silence. Chaque participant avait reçu un lumignon qu’il devait allumer et déposer autour de la grande bougie que notre curé avait allumée. Et pendant ce temps, on chantait des cantiques en sourdine pour garder cette ambiance de prière du cœur.

Sr Suzelle Marie, fmm

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0